Tune In 111

Des amis – pour la vie ?

TUNE IN 111

Les TUNE IN sont des réflexions spirituelles pour les artistes publiées par Crescendo.

Il y a quelque temps lors de notre «culte créatif*» mensuel à Bâle, le thème était «Des amis – pour la vie?» A côté d’une magnifique partie artistique le théologien et leader d’assemblée Stefan Heess de Lörrach en Allemagne a fait une belle prédication.

En voici quelques pensées. La phrase suivante provient du philosophe américain Ralph W. Emerson (1803- 1882): «Un ami est une personne devant laquelle vous pouvez penser à haute voix.» Qui ne veut pas avoir d’amis pour toute la vie?! Mais comment devient-on un ami? «Le meilleur moyen pour avoir des amis c’est d’en être un soi-même», écrit Emerson. L’amitié implique l’engagement. Cela signifie également que les amis peuvent se décevoir et se blesser mutuellement. Ceux qui sont étroitement liés par l’amitié ou le mariage le savent. Plus vous êtes proches, plus vous pouvez aussi vous blesser. Puis on se demande qu’est-ce ce qui nous unit quand même.

Les chrétiens ont un avantage ici, c’est-à-dire: «Comme est le Christ pour moi, je le suis pour toi». Cela correspond au mot d’ordre des Eglises germanophones pour 2015 tiré de Romains 15.7: «Accueillez-vous donc les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis». La Bible connaît la valeur de l’amitié. On y trouve des histoires merveilleuses comme celle de David et Jonathan (1 Sam.18ff). Une qui est un peu moins connue, mais pleine de sagesse de vie, est la «Cantique de l’amitié» de Ben Sira, un enseignant juif qui vivait vers l’an 180 avant J.C. (Apocryphes [écrits deutérocanoniques]). Plein de sagesse, il parle de vrais et mauvais amis, puis conclut avec les mots (Siracide 6,14-17): «Un ami fidèle est un abri sûr, qui l’a trouvé a trouvé un trésor. Un ami fidèle n’a pas de prix, c’est un bien inestimable. Un ami fidèle est un élixir de vie, ceux qui craignent le Seigneur le trouveront. Qui craint le Seigneur dirige bien son amitié, car tel il est, tel sera son compagnon.»

Le texte nous livre une clé pour l’amitié. Qui craint le Seigneur trouvera un ami fidèle. Celui qui craint le Seigneur devient lui-même un vrai ami. On pourrait aussi traduire: qui a le Seigneur pour ami sera lui-même un vrai ami. Car on ne peut pas traduire «craindre» par «avoir peur», mais plutôt «avoir du respect et aimer en même temps». Au temps de la Contre-Réforme et dans le contexte de l’Espagne autocratique, où on avait avant tout «peur» des autorités, Thérèse d’Avila (1515-1582) cultiva une intimité amicale avec Dieu. «Je peux être avec lui comme avec un ami, même s’il est Seigneur … A mon avis, la véritable prière n’est rien d’autre que rester auprès d’ un ami avec lequel nous nous réunissons souvent dans la solitude, juste pour être avec lui, parce que nous avons la certitude qu’il nous aime».

Dans la Bible, nous trouvons de nombreux exemples de l’amitié entre l’homme et Dieu: chez Adam et Eve dans le jardin d’Eden, se promenant le soir avec Dieu  (Gen.3). Chez Abraham, appelé «mon ami» par Dieu (Es.41,8). Chez Moïse, avec qui Dieu parle «comme un homme avec son ami» (Ex.33). Et David témoigne à partir de son expérience personnelle: «Le SEIGNEUR est l’ami de ceux qui le craignent» (Ps.25,14). Jésus est insulté par ses adversaires comme un «ami des collecteurs d’impôts et des pécheurs» (Lc 7,34). Et il appelle ses disciples «des amis et non plus des serviteurs» (Jn 15,15). Tout ceci le montre: on peut être l’ami de Dieu!

Jetons un coup d’oeil sur ce qu’on appelle «l’icône de l’amitié» du VIème/VIIème siècle, qui se trouve au Louvre. Le moine égyptien du IIIème siècle Abba Menas est embrassé par le Christ. Laissons-nous être  embrassés par le Christ comme par notre ami! Cherchons sa proximité comme Thérèse d’Avila. Cela nous rendra capable par la suite d’être nous-mêmes des amis pour les autres. Car «le meilleur moyen pour avoir des amis c’est d’en être un soi-même».

Texte: Stefan Heess / Beat Rink

* CULTE CREATIF: Crescendo anime depuis bientôt 20 ans des cultes dans des villes diverses avec des artistes professionnels. Ce sont des cultes du soir oecuméniques avec les éléments suivants: de l’art / message / bénédiction musicale ou parcours de prière dans l’église. Des CULTES CREATIFS ont eu lieu dans 40 villes à ce jour – dans certaines villes aussi de manière régulière. Pour des informations sur les CULTES CREATIFS à Paris, Budapest, Bâle et d’autres villes, voir www.crescendo.org 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s